All Posts By

ChezMargal

Humeur Lifestyle

Wishlist de Noël d’un ou une foodie – Christmas 2017

2 décembre 2017
Hello hello !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous partager ma wishlist de Noël spéciale foodie. Noel c’est maintenant dans moins d’un mois alors la course aux cadeaux est lancée ! Je suis personnellement une grande fan de noël et j’ai hâte d’être ce week-end pour décorer mon appartement. Je prends également énormément de plaisir à chercher pendant des heures le cadeaux idéal. C’est donc tout naturellement que j’ai souhaité vous partager une liste d’idées de cadeaux à offrir à un ou une foodie ! Si ce style d’article vous plaît, faites moi signe, je pourrais vous préparer des sélections hors food ;).

PS : en cliquant sur les images, vous arrivez directement sur les sites marchand pour retrouver toutes les infos & tarifs. 

1/ Livres de cuisine

Aaaah les livres de cuisine… j’adore ça ! Et je pense que tout fan de cuisine me comprend: de belles photos, une belle mise en page, de quoi se donner envie de asset des heures en cuisine! Et on en a jamais assez (même après avoir fait céder une étagère sous le poids de mes livres… true story !!). J’ajoute aussi à ma sélection un livre qui n’est pas à proprement parlé un livre de cuisine mais qui parle de notre système digestif que je trouve très instructif et sympa à lire.

 

(1)(2)  (3)(4) (5)

(1) On ne présente plus Cyril Lignac… dans ce livre, vous retrouverez tous ses plus grands succès !

(2) Un livre qui change je trouve ; on part de la bête, on apprend les différentes parties puis les manières de les cuisiner

(3) Un classique, avec toutes les bases et l’histoire de nos plus grandes pâtisseries… Mercotte valide !

(4) Le livre parfait pour tous les jours, à petit prix. Parfait pour les jours ou l’on manque de temps et d’envie de passer du temps en cuisine !

(5) Un très bon livre pour tout comprendre de notre digestion et de nos maux du quotidien.

2/ Instrument de pâtisserie

Alors la c’est un peu comme les livres, un fan de pâtisserie n’a jamais assez d’accessoires. Je vous propose ici ces petites choses qu’on ne s’offre jamais mais dont on se sert tout le temps une fois qu’on les a.

(1)(2)(3)(4)(5)

(1) Des emportes pièces, pour des petits gâteaux de Noël à cuisiner en famille

(2) Des moules à cannelés, oui, mais des vrais en cuivre… Cannelés caramélisés garantis !

(3) Un chalumeau pour crèmes brûlées et autres folies culinaires

(4) Un cercle à pâtisserie pour jouer au pro !

(5) Une spatule thermomètre, hyper pratique pour tout ce qui est sirop et chocolat !

 

3/ Gadget de cuisine

On les voit partout dans les boutiques et c’est vrai qu’une fois qu’on les a, on ne s’en passe plus (notre guillotine à saucisson est infatigable malgré quelques années de fréquents services !).

(1) (2) (3) (4) (5)

(1) Une cuillère de chocolat, parfait pour des chocolats chauds super gourmands !

(2) Un shaker à cocktail pour des soirées endiablées

(3) Un spizalizer, hyper sympa pour détailler ses légumes en spaghettis !

(4) Un moulin à poivre, le genre d’objet qu’on garde et apprécie toute sa vie

(5) Une guillotine à saucisson, un indispensable des apéros 😉

4/ Deco de cuisine

Avoir tout ce qu’il faut pour cuisiner, c’est bien, avoir un espace convivial qui donne envie, c’est mieux ! J’adore la deco, les objets divers… et quand ce sont des objets que l’on m’a offert que je vois au quotidien, ça me fait toujours super plaisir !

(1) (2) (3) (4) (5)

(1) Un repose cuillère, pour ne plus jamais galérer à ne pas savoir ou la poser (suis-je la seule ?!)

(2) Un tableau pense bête, pratique pour les listes de course (ou les mots doux)

(3) Une jolie corbeille de fruit

(4) Une belle carafe pour alcool fort, pour se servir un verre avec classe

(5) Une jar pour les smoothies ou thés glacés !

5/ Appareil ménager

Alerte gros budget ! Mais Noël, c’est aussi l’occasion de se voir offrir ces objets dont on rêve et qu’on ne peut pas forcément s’offrir. Et en général, une fois qu’on les a, c’est pour un gros paquet d’années !

(1) (2) (3) (4) (5)

(1) Le Graal de tout pâtissier, je rêve d’une grande cuisine juste pour lui… Je ne vous présente pas le Kitchen Aid (paillettes dans les yeux)

(2) Une sorbetière, un objet hyper sympa car une fois qu’on a testé les glaces faites maison comment vous dire… et c’est magique de regarder la glace ou le sorbet tourner dans la turbine

(3) Pratique pour les étudiants ou workahoolic : cette merveille cuit et mixe soupe, compotes, purées… Hyper sympa !

(4) Un extracteur de jus, poure faire le plein de bons jus de bon matin.

(5) Un blender, allié du quotidien pour les soupes, smoothies, jus, moi je fais même mes mojitos avec 😉

 

J’espère que cette petite wishist de noël vous aura plu et que vous y aurez trouvé votre bonheur. Et je vous dis à très vite pour d’autres articles de Noeeeeel (#canyoufeeltheexcitement?)

 

Love,

Margaux.

Move Running

Marseille Cassis 2017 : mon compte rendu #MK6

20 novembre 2017

Bonjour à tous !

Je vous retrouve aujourd’hui pour un article sportif pour une fois. Je voulais revenir avec vous sur ma participation à la mythique Marseille Cassis fin Octobre. Je vous avais déjà fait un compte rendu des 20 km de Paris et ce dernier vous avait beaucoup plu, alors pourquoi pas ? C’est parti !

La veille :

Traditionnellement, un coureur suivant une bonne préparation est censé se reposer avant une course, histoire d’être au taquet le lendemain. Autant vous dire que j’ai fait… tout le contraire ! N’étant que très rarement et toujours en coup de vent sur Marseille – dont je ne connais plus le port pour prendre le bateau qu’autre chose – j’avais très envie d’explorer la ville pour mieux la connaître. Au programme : retrait des dossards, puis direction le vieux port, Notre Dame de la Garde, le Fort Saint Jean et le Mucem, sous un magnifique soleil et un bon 20 degrés : le pied !

Le soir ce sera un poisson bien frais, du riz et un gros dodo pour être fin prête à affronter le col de la Gineste !

Le jour J : Marseille Cassis, let’s go !

La journée aurait pu mieux commencer : après une bonne nuit et un bon petit dej, on se rend compte qu’on a tout simplement zappé l’étape épingle à nourrice… oups ! On part donc vers le Vélodrome, lieu du départ, avec notre dossard à la main. Le métro est bondé et les marseillais commencent déjà à mettre l’ambiance : ça promet !

Après un détour par la pelouse du Vélodrome (étape hyper sympa !), on rentre dans notre SAS. On rencontre quelqu’un qui veut bien nous donner de ses épingles à nourrice, les dossards tiendront au moins à notre tee-shirt ! Ouf ! On s’échauffe un peu puis le départ est assez rapidement lancé, nous n’avons pas attendu. Lecture sur la playliste de-la-mort-qui-tue préparée la veille et c’est parti !

KM 0-5 :

Alors la Marseille Cassis c’est simple : ça monte pendant 10 KM puis ça descend (plus ou moins) sur 10 KM. Le début de la course démarre directement dans le vif du sujet avec un faux plat montant sur les 5 premiers kilomètres. Je décide de partir tranquillement et de ne pas faire attention à la masse de personnes qui me double. Étonnement, je trouve qu’il y a beaucoup de supporters dès 9h du matin dans les rues de Marseille, ça fait chaud au coeur. Les kilomètres défilent assez rapidement, je me sens bien !

 

KM 5-8 :

La grimpette commence et le mistral s’invite dans la partie. Il souffle par rafale bien de face. Mais je suis ultra motivée alors je commence à grimper tranquillement, mais sûrement. Le premier ravitaillement me fait du bien, j’attrape une bouteille d’eau pour la garder avec moi sur la route + des sucres et c’est reparti ! On sort peu à peu de la ville et le paysage des calanques se dessine doucement devant nous. Plus mes jambes deviennent douloureuses, plus ça tire, et plus le paysage devient magnifique. Moi qui me faisais beaucoup doubler il y a quelques kilomètres, voilà que les rôles s’inversent et ça me booste le moral ! Je suis obligée de marcher pour boire mais à part ça, je ne lâche rien comme on dit !

 

KM 8-10 :

Je serre les dents, c’est dur mais je veux tellement y arriver ! Au moment ou je crois que je vais avoir besoin d’une petite pause, la mer se dévoile devant moi. Il fait un temps magnifique et la vue est à couper le souffle (alerte : ceci était la meilleure blague de l’article. De rien.). Ça m’occupe un bon moment. La route se dessine au loin devant nous et je commence à l’apercevoir, ce fameu col de la Gineste ! Encore un dernier effort, c’est long, c’est dur, j’y perd mes poumons et soudain j’entends du bruit, de la musique, des encouragements, m’y voilà !! Je suis impressionnée par le monde la haut ! Et très émue d’y être arrivée. Bon plus que 10km!

KM 10-13 :

Le ravito est là, avec les pompiers en prime (coeurdanslesyeux). Ils ont eu la bonne idée de préparer des éponges imbibées d’eau fraîche, ça fait du bien ! J’attrape une autre bouteille d’eau, du sucre et une orange et hop je repars. La descente est plutôt douce au début, c’est un vrai plaisir ! Mes jambes avancent toute seule, je m’étais prévu de la musique plus calme à ce moment là et ça m’apaise totalement, je profite vraiment à fond.

 

KM 14-17 :

Surprise au programme : ça remonte ! Mes jambes me disent non mais ma tête me dit oui ! Je suis un peu perdue mais je m’accroche, après la Gineste je vais pas lâcher sur une cote de 400m ! Cette cote avalée, voilà que ça descend tout droit sur Casis pendant 3km. La descente est raide, mais l’enfant en moi n’a qu’une envie: tout dévaler à pleine balle ! J’ai l’impression que je suis une fusée, je m’amuse comme une folle même si je me dis que c’est pas raisonnable car si je tombe je risque d’avoir plus que mal ! Beaucoup de personnes marchent autour de moi, c’est vrai que ça descend sec! On a l’impression de plonger dans la mer qui nous tend les bras !

KM 17-20 :

On rentre dans Cassis sous des tonnerres d’encouragements et de musique ! L’ambiance est dingue, il y a un monde de fou c’est incroyable. Ça fait vraiment chaud au coeur ! Et puis tout devient dur : les rues de Cassis sont étroite et ça monte ça monte ! Après la grande descente c’est très dur pour mes jambes, on est tout serrés, je vais y perdre un poumon ou mon coeur je sais pas, mais je m’accroche ! Ma montre a 400m d’avance sur les KM annoncés par la course ce qui ne m’aide pas ! Elle m’annonce 19km, je m’accroche, 19.4, allez plus que 600m je me dis et là un petit panneau sur le côté m’annonce fièrement 19KM. Nooooooooon je serre les dents !

Enfin, c’est le dernier virage et la dernière ligne droite je sens que j’arrive au bout ! Des panneaux tous les 50m font le décompte à 400m de l’arrivée c’est long ! Je sprinte comme je peux, je donne tout, et enfin je franchis la ligne d’arrivée ! Je dois être dans un sacré état car un pompier m’attrape par les deux épaules, il a l’air franchement inquiet “ça va aller mademoiselle ?”. Soudain je réalise, j’y suis arrivée ! Je ne suis que joie et sourire, je le rassure et pars en quête de ma médaille ! Je l’ai bien méritée ! Je regarde ma montre : 2h17. Je suis hyper contente de moi ! Marseille Cassis, je t’ai eu !

L’arrivée : c’est très long, il y a un monde de fou… il me faut 20 minutes pour récupérer de l’eau et ma médaille mais ça y est je l’ai ! Je suis tellement contente ! Je retrouve enfin Étienne et il est temps de reprendre le train direction Marseille pour retrouver ceux qui n’ont pas courus et partager un déjeuner bien mérité !

 

Inutile de préciser que j’ai bien évidement passé la journée avec ma médaille autour du cou ! Cette Marseille Cassis était géniale, c’était la première fois que je participais à une course en dehors de Paris et quelle course ! A l’année prochaine ?

 

Bonnes Adresses Lifestyle

Un brunch sympa à Paris : Chez Clint – Paris 11 ème

7 mai 2017
Hello !

Je vous retrouve aujourd’hui pour une bonne adresse de brunch parisienne testée il y a peu : Chez Clint ! J’habite à Paris depuis 2 ans et demi maintenant, et je commence donc à avoir testé pas mal d’adresses : pourquoi ne pas les partager avec vous ?

Le saint graal du weekend Parisien, c’est un peu le brunch. Personnellement, j’aime les brunch simples et efficaces : du bon pain, des viennoiseries, de l’avocat, du saumon, du bacon, des œufs et des fruits. Après avoir testé pas mal d’adresses où bruncher sur Paris, je vous avoue que je suis toujours déçue ! Ce sont souvent des formules à volonté, et le quali n’est pas toujours au rendez-vous. Ou alors il faut être prêt à y mettre un certain prix 🙂

 

Un brunch chez Clint

Chez Clint, j’ai pu découvrir un brunch comme je les aime !
A la carte : boissons chaudes en tout genre, pancakes, œufs à toutes les sauces, granola, fruits, jus… Le bonheur ! Clint maitrise le brunch classique, et sert en particulier de belles assiettes à des tarifs tout à fait acceptable (comptez 8 à 12€ par assiette).

On a été super bien reçu par le personnel, souriant et accueillant.

Petits bonus ? La déco carrément canon et la proximité avec le Père Lachaise pour une balade digestive post brunch !

Et vous, quelles sont vos adresses de brunch favorites à Paris ?

 

Je vous laisse avec quelques photos, bien plus parlant que des mots quand il s’agit de nourriture 😉

 

Infos pratiques :

Chez Clint

174 rue de la Roquette, Paris 11ème.

Instagram : @clint_paris

 

A très vite !!

Margaux

FOOD Légumes Salé

Une salade express pour les jours où l’on manque de temps

12 mars 2017

Hello ! Que le temps passe vite…! Depuis la rentrée, j’ai été plus qu’occupée entre une période chargée au boulot et la préparation de mon premier semi-marathon ! Cela ne me laisse pas beaucoup de temps pour rédiger des articles comme je l’aimerai, même si je cuisine toujours beaucoup de choses 🙂 Alors pourquoi ne pas vous proposer aussi ces petites recettes qui n’en sont pas vraiment, car elles sont si pratiques pour les jours pressés où on a pas d’idées ?

Cette salade m’a bien sauvée pendant ma préparation du semi : retour du bureau à 20h30, entrainement et me voilà à 21h30 avec une grosse faim et sans aucune envie de préparer quoi que ce soit, ni de mal manger… Il y a ceux qui arrivent à préparer leurs repas par avance le weekend mais personnellement, c’est un challenge que je n’ai pas encore réussi à relever !

Et surtout… si vous avez d’autres petites recettes de ce type, dites le moi !! J’adore tester de nouvelles choses 🙂

Salade express antioxydante

 

Ingrédients (pour 4 personnes) :

 

  • 200 gr de quinoa
  • 2 courgettes
  • 1 grenade
  • de la feta
  • pour l’assaisonnement : huile d’olive, vinaigre de cidre, moutarde, lait, sel et poivre.

 

Préparation

Commencez tout d’abord par faire cuire le quinoa comme indiqué sur le paquet.

Pendant ce temps là, épluchez les courgettes et taillez-les en petits dés.

Occupez-vous maintenant de la grenade : personnellement, j’ai appris à la découper grâce à cette vidéo. ça défoule 🙂 (si cela vous rebute, je vois régulièrement de la grenade déjà préparée au supermarché ;))

Taillez la feta en dès.

Égouttez le quinoa et rincez le bien sous l’eau froide pour qu’il soit à la bonne température.

Préparez ensuite l’assaisonnement : dans le fond du saladier, ajoutez une cuillère à café de moutarde, le sel et le poivre. Mélangez bien puis ajoutez deux cuillères de vinaigre de cidre, puis deux cuillères d’huile d’olive et une cuillère de lait. Le lait permet de réduire l’acidité de assaisonnement de donc de le digérer plus facilement.

Mélangez enfin tous les ingrédients et régalez vous !

 

A très vite (il faut que je vous raconte ce semi !!)

 

Margaux

 

 

Desserts FOOD Sucré

Un dessert pour Noël : le Succès

21 décembre 2016

Un dessert pour Noël : le Succès

Que serait un blog de cuisine sans ses recettes de dessert de Noël ? J’ai donc testé il y a quelques jours de réaliser un Succès façon Lenôtre (qui a été assez sympa pour inventer cette recette). Le pralin est MA saveur favorite en terme de desserts des fêtes, plutôt que des buches au chocolat. Je trouve que ça change un peu tout en conservant l’effet « wahou » d’un dessert des fêtes.

Ce que j’aime avec de type de dessert, c’est qu’on a toutes nos préparations et qu’on peut le façonner à sa façon. Vous pouvez ainsi varier les formes, faire des portions individuelles, faire des couches plus ou moins fines. (Petite pensée pour Chelsea et ses cuches #lemeilleurpatissier). Je l’ai ici réalisé façon entremet, en rond. Pour le jour de Noël, je la referai en version buche. Un succès revisité Cyril !!

Par ailleurs, je vous conseillerai de réaliser ce dessert la veille. En effet, il se conserve très bien au réfrigérateur et cela une bonne chose en moins à faire le jour J !

Allez, c’est parti pour la recette qui sera, je l’espère, sera un succès (oh oh oh)!

Et j’allais oublier le plus important : un très joyeux Noël !

 


Le Succès
Print Recipe
Portions Temps de Préparation
8 personnes 2 heures
Temps d'Attente
1 heure
Portions Temps de Préparation
8 personnes 2 heures
Temps d'Attente
1 heure
Le Succès
Print Recipe
Portions Temps de Préparation
8 personnes 2 heures
Temps d'Attente
1 heure
Portions Temps de Préparation
8 personnes 2 heures
Temps d'Attente
1 heure
Ingrédients
Noisettes caramélisées
Crème au beurre légère
Pralin
Biscuit dacquoise
Portions: personnes
Instructions
Noisettes caramélisées
  1. Commencez par préparer les noisettes caramélisées. Faites chauffer l'eau et le sucre dans une petite casserole à feu doux.
  2. Pendant que le sucre chauffe, hachez grossièrement vos noisettes
  3. Une fois que le sucre est fondu, ajoutez les noisettes et remuez pour bien les enrober du sirop. Laissez cuire à feu doux jusqu'à ce que le caramel prenne une belle couleur doré (je vous laisse juger pour le temps de cuisson, cela dépend complètement de votre mode de cuisson et de votre goût niveau caramel :))
  4. Réservez dans un bol le temps de préparer la suite.
Pralin
  1. Pour le pralin, préchauffez votre four à 180°, et enfournez-y amandes et noisettes pour les faire torréfier pendant 5 à 10 minutes. Remuez de temps en temps pour que cela ne brûle pas. Dès que l'odeur embaume la cuisine, c'est bon !
  2. Pendant ce temps, faites fondre le sucre dans l'eau sur feu doux de manière à former un caramel très clair.
  3. Ajoutez alors les noisettes et amandes au caramel, et mélangez vivement avec une cuillère en bois.
  4. Continuez de mélanger hors du feu : le sucre va refroidir et le mélange "sabler".
  5. Remettez alors à chauffer sur feu doux jusqu'à ce que le mélange caramélise de nouveaux. Je laisse mon pralin chauffer à feu doux environ 10/15 minutes en remuant régulièrement.
  6. Retirez du feu et transvasez votre pralin a plat sur une plaque. Laissez le refroidir.
  7. Une fois refroidi, cassez le pralin dans le bol mixeur d'un robot. Il faut alors mixer cette préparation. Le pralin va d'abord se transformer en poudre, puis, à force de mixer, une pate va commencer à se former. Pensez bien à arrêter le robot régulièrement pour mélanger le pralin, le décoller des parois et éviter que le moteur du robot ne chauffe de trop. Au bout de 10 minutes de mixage effréné, on obtient une belle pâte type pâte à tartiner (d'ailleurs ce pralin se conserve très bien dans un pot hermétique, je dis ça, je dis rien...).
Crème au beurre légère
  1. On va commencer par préparer une meringue italienne : Faites chauffer à feu doux 20 ml d'eau avec 50 gr de sucre. Pendant ce temps là, montez le blanc d'œuf en neige avec les 10 gr de sucre. Une fois que le mélange sucre+eau a fondu, versez le sur le mélange œuf+sucre. Battez de nouveau afin de faire monter votre meringue (environ 3-5 minutes). Réservez.
  2. On va maintenant préparer la crème au beurre : Faites fondre les 120 gr de sucre avec les 50 ml d'eau à feu doux (on commence à avoir l'habitude ;)). Pendant ce temps, battez les jaunes d'œufs pour les faire mousser. Versez alors le mélange eau/sucre et fouettez vivement pour faire blanchir le mélange et le faire former un ruban (environ 3-5 minutes). Ajoutez alors le beurre et continuer de fouetter pour l'intégrer au mélange.
  3. Finalisez la crème au beurre légère : mélangez simplement la meringue italienne avec la crème au beurre.
Crème au pralin
  1. Mélangez maintenant la crème au beurre légère et le pralin. Transvasez votre crème dans une poche à douille, et réservez-la au frais le temps de préparer le biscuit dacquoise.
Biscuit dacquoise
  1. Préchauffez le four à 180°c. Commencez par monter les blancs en neige avec le sucre.
  2. Incorporez à ce mélange les noisettes et amandes en poudre.
  3. C'est le moment de choisir la forme de votre dessert : si vous souhaitez réaliser un dessert rond, comme sur les photos, placez votre dacquoise dans une poche a douille et utilisez la pour former un biscuit d'une forme ronde. Si vous souhaitez une forme plus "buche" pour Noël, je vous recommanderais alors de cuire votre dacquoise sur une plaque allant au four et de découpez deux ou trois rectangles par la suite en fonction du nombre de couches désirées. Ici, je vous indique le montage pour deux biscuits dacquoises.
  4. Enfournez une quinzaine de minutes, laissez bien refroidir.
Montage du Succès
  1. Si vous avez choisi de réaliser un entremet rond, je vous conseille de vous aider d'un cercle à pâtisserie pour avoir un gâteau bien net. Commencez par placer une couche de dacquoise. Recouvrez alors des 2/3 de votre crème au pralin. Ajoutez la moitié des noisettes caramélisées. Recouvrer du deuxième biscuit dacquoise. Rajoutez alors la fin de la crème au pralin. La mienne n'avait pas eu le temps de prendre au froid donc elle ne se tenait pas, mais si vous avez fait dans l'ordre indiqué ci dessus, vous devriez être capable de réaliser un montage plus joli que le mien :). Décorez enfin des dernières noisettes caramélisées et réservez au réfrigérateur jusqu'au moment de servir.
Notes
Partager cette recette
Propulsé parWP Ultimate Recipe
Humeur Lifestyle

Ces dix petites choses que je préfère pendant la période de Noel

18 décembre 2016

Hello !

It’s this time of the year again ! Noël arrive dans 10 jours, et je suis toute excitée en cette période. L’occasion de se retrouver pour un petit top 10 des petites choses qui rendent Noël magique à mes yeux.

1. L’odeur du sapin

Qu’est ce que j’adore ça ! Il faut absolument que je me trouve une bougie odeur sapin pour le reste de l’année… Mes préférés ? Les Nordmann pour leur odeur délicate.

2. Les films de Noël à la télé

Y a t’il meilleure excuse que l’approche des fêtes pour s’adonner au visionnage des classiques Maman j’ai raté l’avion, Love Actually, Bridget Jones ou encore The Holliday ? Allez, ça mérite bien une petite compile des bandes annonces !

3. Chercher pendant des heures le cadeau parfait

Je fais partie des personnes qui commencent à faire leurs cadeaux dès le mois d’octobre (et j’assume totalement). Je peux passer des heures à regarder les sélections de Noël dans les magasins, sur internet, je scrute tout e-mails spécial cadeaux, bref, je suis une vrai addict. C’est hyper important pour moi de trouver le cadeau parfait, je serai d’ailleurs ravie de vous faire une petite sélection si ça vous chante !

4. Les vitrines et les lumières de Noël

C’est tellement magique…! Je pourrais rester des heures devant à m’émerveiller, une vraie enfant ! Je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller faire un tour boulevard Haussmann cette année mais ce sera un passage obligatoire durant mes vacances de Noël !

5. Les marchés de Noël

La (fausse) neige, les décorations, les chants de Noël… le tout avec un petit verre de vin chaud : je peux y passer mes samedis après-midi ! J’ai eu l’occasion de visiter les marchés de Munich et Salzbourg, autant vous dire que c’était incroyable ! Le prochain ? Strasbourg, que je n’ai jamais fait !

6. Retrouver ses proches

C’est là tout l’esprit de Noël pour moi : retrouver sa famille, et partager de bons moments ensembles.

7. Les marathons cuisine

Pour recevoir toute cette petite famille, autant prévoir de quoi restaurer tout le monde ! Vous le savez, la cuisine et moi c’est une grande histoire d’amour, mais ce que vous ne savez peut être pas, c’est que j’ai une passion presque tout aussi grande pour l’organisation. Coupler les deux pour Noël ? Le rêve ! Entre la liste de course, préparer la table, me mettre en cuisine un ou deux jours avant, tester quelques recettes à l’avance, parcourir les magazines de cuisine spécial Noël… génial non ?

8. Les biscuits de Noël (+ les boites)

La recette imparable ? 250 gr de farine pour 125 gr de beurre, 125 gr de sucre, 1 œuf, et de la cannelle et de la vanille.

Noël

9. Les pulls et les chaussettes

Voici ma dernière acquisition… est ce que le facteur peut passer plus vite s’il vous plait ?

10. Les thés

J’adore le thé en général, et Noël fait ressurgir toute envie de thé aux épices et aux agrumes en tous genres. Mon favori ? Le Tsarine de Kusmi Tea avec une clémentine pour le goûter.

Bonus : 11. La corrida de Noël

C’est THE course de la fin d’année sur Paris ! Ambiance festive, familiale, déguisée… 10 km de rigolade !

 

Bonnes Adresses Europe Voyages

Trois jours à Göteborg : nos bonnes adresses

15 décembre 2016

Trois jours à Göteborg : nos bonnes adresses

J’avais hâte de vous retrouver aujourd’hui pour vous raconter notre long weekend suédois : nous avons passé trois jours à Göteborg. Quoi de mieux que de profiter de l’Erasmus de mon petit frère pour aller lui rendre une petite visite. J’ai tellement aimé la ville que j’ai décidé de vous partager ça, et surtout de vous donner les bonnes adresses que l’on a pu découvrir.

Je vous propose de vous détailler notre programme sur ces trois jours, afin de vous donner des idées. Juste après, je vous ai mis une sélection de mes photos préférés du séjour (trop dur de faire le tri !). Enfin, vous trouverez en fin d’article un petit résumé de nos adresses et infos pratiques.  C’est parti !

Nous sommes arrivés un Jeudi soir assez tard, vers 22h. Côté pratique, aucun souci pour se rendre dans le centre ville avec les transports en commun : la navette de l’aéroport attendait gentiment à la sortie, et il y avait encore pleins de trams. On trouve notre Airbnb sans soucis et zou! on file au lit.

Journée du Vendredi :

On décolle tard et on part direction Haga Nygata pour un déjeuner bien mérité. Là, on atterrit par hasard au Petit Café, où on mange super bien pour pas chez du tout : buffet d’entrées + plat du jour (format demi portion) + boisson chaude à volonté pour 7/8 €, on a adoré ! Nous partons ensuite direction la couronne dorée pour une ascension digestive vers le point culminant de la ville. En longeant Linnégatan, nous avons rejointe le parc de Slottsskogen.  Ici tout est gelé et les arbres sont toujours aux couleurs des feuilles de l’automne : dépaysement garanti ! On remarque des panneaux qui semblent indiquer un mini zoo gratuit en plein milieu du parc, où on reste jusqu’à avoir froid au bout des doigts (coucou les -5°C). Afin de se réchauffer, on s’octroie une pause goûter bien mérité, le Fika est sacré ici !

En rentrant, je m’arrête faire quelques courses pour le lendemain matin. C’est quelque chose que j’adore faire en voyage pour voir les ressemblances et différences avec nos supermarchés. Ici, hormis l’énorme rayon saumon, je ne suis pas trop perdue. On passe la soirée « chez nous » après avoir récupéré mon petit frère à la gare.

Journée du Samedi :

Avant de se mettre en route, on brunch à l’appartement. On adore faire ça en voyage pour éviter de faire une grande pause déjeuner qui couperait trop la journée (surtout que la nuit se couche tôt en Novembre, à Göteborg). Direction le centre historique avec notamment la visite de la Feskekôrka qui ressemble à une église de l’extérieur, mais qui est en fait un marché couvert aux poissons. On remonte ensuite à travers les petites rues de cette presqu’île historique de la ville, et on profite de quelques décorations de Noël. J’en profite pour faire un passage obligé dans quelques boutiques de déco. On est ensuite retourné au zoo que mon frère n’avait pas visité pour notre plus grand bonheur.

Nous avons profité du fait que la nuit se couche tôt et de l’ambiance Noël pour se faire une fin d’après midi cocooning devant La Reine des Neiges. Le soir nous avons diné dans le restaurant Sjöbaren, typiquement suédois. Au menu : du saumon, du renne et des boulettes suédoises comme chez Ikea, mais en meilleures. Tout était vraiment super bon et le lieu était très sympa avec ses lumières tamisées et son ambiance tendance/décontractée.

Journée du Dimanche :

Au programme du jour : s’éloigner du centre ville et aller sur les îles ! Avant ça, on s’est arrêté en chemin dans un petit café pour un brunch. Ici encore très bonne surprise : on en a plus qu’il ne nous en faut, tout est frais et super bon, bref, on se régale ! Un coup de tram plus tard, on est sur l’embarcadère du ferry bien à l’heure pour embarquer direction Styrsö. En arrivant sur l’île, je suis bouche bée : tout est calme, il n’y a presque pas de voitures sur l’île. Les habitants se déplacent à vélo ou en voiturette de golf. On trouve rapidement un petit plan des différents chemins de l’île avec ses points d’intérêts. On s’est donc baladé au grand air pour rejoindre le point culminant de l’île, à travers une petite fôret et quelques habitations so suédoises. Un détour obligatoire selon moi ! Par contre, faites attention, il y a très peu de commerces/restaurants sur les îles, voir pas du tout selon leurs tailles. Prévoyez donc en conséquence :).

Le soir, après avoir déposé mon petit frère à la gare, on s’offre une soirée en amoureux dans une autre restaurant qui a la côte à Göteborg : Sjöbaren. Ici aussi, super bonnes assiettes, tout est simple mais très fin. Je repars pleine d’envie de cuisine nordique !

Maintenant, place aux photos de ces trois jours à Göteborg !

Le petit Café

Le petit café

Le petit Café

Le petit Café

Le petit Café

Göteborg : la couronne dorée

Un grand parc au cœur de la ville

Un grand parc au cœur de la ville

Un grand parc au cœur de la ville

Frekekörka

Frekekörka

Frekekörka

Göteborg : centre ville

Göteborg : centre ville

Göteborg : Solttsskogen

Göteborg : Solttsskogen

Göteborg : Solttsskogen

Göteborg : Solttsskogen

Göteborg : Solttsskogen

Göteborg : Solttsskogen

Göteborg :  Smaka

Göteborg : Smaka

Göteborg : Smaka

Göteborg : Smaka

Göteborg : café

Göteborg : Brunch

Göteborg : Styrsö

Göteborg : Styrsö

Göteborg : Styrsö

Göteborg : Styrsö

Göteborg : Styrsö

Göteborg : Styrsö

Göteborg : Centralstation

Göteborg : Sjöbaren

Göteborg : Sjöbaren

Göteborg : Airbnb

Trois jours à Göteborg en résumé :

Vols : Air France, environ 150 € l’aller-retour

Logement : AirB&B, nous avions réservé ce logement qui correspondait totalement à nos attentes (je ne voulais pas partir :))

Restaurants :

Pour le déjeuner :

Pour le goûter :

Pour le dîner :

  • Sjöbaren, Haga Nygata 25, 413 01 Göteborg, Suède
  • Smaka, Vasaplatsen 3, 411 26 Göteborg, Suède

Pour le brunch :

Ferry pour les îles :

Il parait que les îles sont plus belles au sud de Göteborg que celles à l’ouest. Pour s’y rendre, il faut prendre le tram du centre ville jusqu’à l’arrêt Saltholmens Brygga (le terminus). Les trams 9, 11 et 13 s’y rendent. De là, vous avez un guichet où vous pouvez acheter des billets pour le ferry. Il faut compter 30 minutes de tram, et 15 à 30 minutes de ferry en fonction de l’ile que vous choisissez. Les horaires des ferry sont consultables ici.

FOOD Légumes Salé

Aubergines grillées aux épices, sauce citron

30 novembre 2016

Aubergines grillées aux épices

J’aime de plus en plus manger végétarien le soir. Je trouve les plats féculents/légumes plus réconfortants et faciles à digérer, et les combinaisons sont infinies. Avec cette nouvelle habitude, j’ai notamment découvert cette recette d’ aubergines grillées aux épices, sauce citron et semoule dont je ne me lasse pas.

J’ai été inspiré pour cette recette du livre Végétarien Facile (éditions Marabout) que j’adore ! Il est très complet, avec des recettes de soupes, de salades, et de divers plats végétariens qui me poussent à tenter des associations dont je n’ai pas l’habitude et m’inspire à en créer bien d’autres. Si ce type de cuisine vous branche, je vous le recommande vivement !

Ces aubergines sont vraiment tout ce que j’aime dans un plat du soir. Elles ne demandent pas énormément de temps de préparation, et les épices amènent du goût. C’est tellement simple qu’une fois qu’on l’a fait une fois, on peut le refaire sans trop réfléchir. Les aubergines sont grillées, ce qui évite le côté éponge à eau qu’elles peuvent parfois avoir.

Bref, pour moi cette recette est devenue un nouveau must que j’apprécie décliner selon mes envies.

Tips : pour la recette, et jusqu’à présent j’utilise plutôt des épices orientales/marocaines, mais l’envie me titille d’essayer une version plus old el passo en y ajoutant des épices mexicaines !

Aubergines grillées - Chez Margal

Aubergines grillées aux épices, sauce citron et semoule
Print Recipe
Portions Temps de Préparation
4 personnes 15 minutes
Temps de Cuisson
25 minutes
Portions Temps de Préparation
4 personnes 15 minutes
Temps de Cuisson
25 minutes
Aubergines grillées aux épices, sauce citron et semoule
Print Recipe
Portions Temps de Préparation
4 personnes 15 minutes
Temps de Cuisson
25 minutes
Portions Temps de Préparation
4 personnes 15 minutes
Temps de Cuisson
25 minutes
Ingrédients
Portions: personnes
Instructions
  1. Préchauffez le four à 200°c.
  2. Coupez les aubergines en 2 dans le sens de la longueur puis tranchez de fines lamelles
  3. Dans un bol, mélangez : l'huile, l'eau, les épices et les gousses d'ail pressées/hachées/écrasées.
  4. Dans un grand plat allant au four, versez environ un tiers du mélange. Ajoutez alors les aubergines, et versez le reste du mélange par dessus.
  5. Enfournez pour 25 minutes, en mélangeant à mi-cuisson afin que les aubergines puissent toutes griller.
  6. Préparez la semoule : faites bouillir de l'eau, et ajoutez le même volume d'eau que de semoule dans un plat allant au micro-ondes avec une pincée de sel et un filet d'huile d'olive. Couvrez deux minutes. Égrainez à la fourchette. Cuire au micro ondes 1 minute 30. Égrainez de nouveau et laissez reposer.
  7. Préparez la sauce : mélangez simplement le yaourt, le jus de citron et la menthe dans un bol.
  8. Servez dans une assiette creuse/un grand bol avec de la semoule au fond, des aubergines, puis de la sauce. Mangez bien chaud. Si j'ai un avocat ou une tomate, j'adore ajouter des dès sur mon plat pour apporter un contraste cuit/cru. Bon appétit !
Notes

Aubergines grillées - Chez Margal

Partager cette recette
Propulsé parWP Ultimate Recipe
Desserts FOOD Sucré

Carrot cake comme à Dublin

12 novembre 2016

Halo,

L’automne est bien là, et l’hiver pointe le bout de son nez avec quelques décorations de Noël qui pointent le bout de leur nez. Cette période de l’année est pour moi synonyme de Dimanches après-midi en famille. Une grande balade en forêt appelant une maxi pause gouté avec un gros plaid, un thé bien chaud et surtout une douceur… Et pour ça, le carrot cake c’est quand même parfait.

Je n’avais jamais vraiment été tenté par un gâteau avec des légumes jusqu’à il y a à peu près un an à Dublin dans le fameux salon de thé « Queen of Tarts ».

L'objet du désir

L’objet du désir

Pour tout vous dire, j’ai tellement aimé qu’on a dû y retourner avant de partir. Il m’a ensuite fallu un bon paquet d’essais pour retrouver la texture que j’avais tant aimé. Bien moelleuse et un glaçage frais mais pas lourd. Je vous livre donc ma recette en espérant qu’elle vous plaira. A la maison, c’est devenu un favori 🙂

Tips : si j’ai le temps, je le prepare la veille, pour que le glaçage ait bien le temps de prendre. Les épices auront aussi le temps de reveler leurs saveurs.

Carrot cake

Carrot cake comme à Dublin
Print Recipe
Un bon gateau pour les jours où il fait frais. A déguster avec un bon thé sous un plaid !
Portions Temps de Préparation
8 personnes 35 minutes
Temps de Cuisson Temps d'Attente
40 minutes 1 heure
Portions Temps de Préparation
8 personnes 35 minutes
Temps de Cuisson Temps d'Attente
40 minutes 1 heure
Carrot cake comme à Dublin
Print Recipe
Un bon gateau pour les jours où il fait frais. A déguster avec un bon thé sous un plaid !
Portions Temps de Préparation
8 personnes 35 minutes
Temps de Cuisson Temps d'Attente
40 minutes 1 heure
Portions Temps de Préparation
8 personnes 35 minutes
Temps de Cuisson Temps d'Attente
40 minutes 1 heure
Ingrédients
Pour le gâteau
Pour le glaçage
Portions: personnes
Instructions
Préparation du gâteau :
  1. Préchauffez votre four à 170°.
  2. Épluchez puis râpez vos carottes très finement.
  3. Dans un recipient, battez les oeufs, le sucre et l'huile.
  4. Mélangez à part du mélange précédent, la farine, la levure, la poudre d'amande et les différentes épices. Ajoutez alors peu à peu au mélange précédent.
  5. Ajoutez enfin les carottes et les noix hachées et raisins secs (si desirés).
  6. Beurrez et farinez votre moule et vesez-y la pâte. Pour ma part, j'aime avoir un gateau assez haut, j'utilise donc un moule à manqué de 20cm. Cependant, un moule "classique" fera parfaitement l'affaire 😉
  7. Enfournez environ 40 minutes (une pointe de couteau au coeur doit ressortir sèche). Laissez le complètement refroidir à sa sortie du four.
Glaçage et montage
  1. Tamisez le sucre glace.
  2. Fouettez le fromage frais en ajoutant peu à peu le sucre glace. Ajoutez alors le fromage blanc et le jus du citron. Réservez au frais.
  3. Une fois le gâteau bien refroidis, démoulez-le et coupez-le en deux dans le sens de la longeur. Ajoutez un tiers du glaçage au milieu du gâteau, et le reste sur le dessus. Décorez selon vos envie !
Notes

carrot-cake-2

carrot-cake

Partager cette recette
Propulsé parWP Ultimate Recipe
FOOD Salé

Recette : Quiche Saumon Brocolis (+nouveautés)

17 juillet 2016

Hello tout le monde !

Long time no see… je sais je sais ! La première année de boulot, la vie parisienne et l’arrivée des beaux jours ont eu raison de moi et de ma rigueur a publier régulièrement.

Mais il faut bien l’avouer… ça me manque, et vous entendre me demander où en est cet espace me donne l’envie de m’y remettre plus sérieusement 🙂

Histoire de marquer le pas, les plus assidus d’entrevous remarqueront un design tout frais, plus blanc, plus épuré, mieux rangé. J’espère que ça vous plait, à moi beaucoup.

En plus de ce petit coup de peinture, le blog accueille deux nouvelles catégories pour me permette de vous proposer du contenu plus varié plus fréquemment :

  •  Une catégorie « bonnes adresses » qui servira, comme son nom l’indique, à vous partager des lieux forts sympathiques où l’on mange bien.
  • Une catégorie « voyages« , où je vous emmènerai avec moi à travers mes escapades (par exemple, un article sur New York devrait arriver assez rapidement). J’adore ce genre d’articles chez d’autres blogueurs/euses, alors pourquoi pas partager ça avec vous !

Voilà pour les petits changements, j’espère qu’ils vous plairont et que vous aurez toujours autant envie de me lire.

Je vous laisse avec une petite recette, ça faisait longtemps, qui est comme toujours facile, rapide et bonne !

A très vite (c’est promis!)

Prenez soin de vous,

Margaux

Quiche saumon brocolis

Recette : Quiche Saumon Brocolis (+nouveautés)
Print Recipe
Temps de Préparation
30 minutes
Temps de Cuisson Temps d'Attente
30 minutes 15 minutes
Temps de Préparation
30 minutes
Temps de Cuisson Temps d'Attente
30 minutes 15 minutes
Recette : Quiche Saumon Brocolis (+nouveautés)
Print Recipe
Temps de Préparation
30 minutes
Temps de Cuisson Temps d'Attente
30 minutes 15 minutes
Temps de Préparation
30 minutes
Temps de Cuisson Temps d'Attente
30 minutes 15 minutes
Ingrédients
Portions:
Instructions
  1. Commencez par préparez la pâte si vous la faites vous même : mélangez tous les ingrédients, pétrissez la pâte ainsi formée, et placez au réfrigérateur 15 à 30 minutes.
  2. Préchauffez le four à 200°C.
  3. Etales la pâte, et placez la dans votre moule. Ajoutez une feuille de papier sulfurisé par dessus la pâte puis quelque chose de lourd (type légumes secs ou grains de riz) pour éviter que la pâte ne gonfle.
  4. Cuisez ainsi votre pâte à blanc pendant une dizaine de minutes.
  5. Pour la garniture : Faites bouillir de l'eau. Pendant ce temps, détaillez la tête de brocolis en petits morceaux. Une fois que l'eau bout, cuisez les brocolis pendant 10 minutes. Egouttez.
  6. Tranchez le saumon en fines lamelles.
  7. Dans un bol, mélangez les oeufs, le lait, le parmesan, le sel, le poivre et les herbes de provence.
  8. Sortez la pâte du four, et placez y les brocolis, le saumon, et recouvrez du mélange oeufs-lait.
  9. Enfournez pour 25 minutes. Si les brocolis brunissent, placez un papier d'aluminium sur votre tarte pour éviter qu'elle ne brûle.
  10. C'est prêt ! J'adore cette recette pour un repas du soir avec une bonne salade verte ! Bon appétit !
Notes

Quiche saumon brocolis

Partager cette recette
Propulsé parWP Ultimate Recipe